Si j’étais très riche, je ferais…

L’argent ne fait pas le bonheur, pourtant il peut nous aider à réaliser tous nos rêves ou du moins, la plupart. Avoir à sa disposition d’importantes ressources financières pourrait ouvrir des possibilités incroyables. Voici ce que je ferais si j’étais très riche…

Je ferais le tour du monde

Faire le tour du monde peut sembler cliché, mais certaines personnes se contentent juste de voyager. Si j’étais très riche, je visiterais les contrées les plus éloignées de la terre. Je sonderais des territoires non encore explorés de la planète à la recherche d’espèces animales et végétales non répertoriées dans les encyclopédies.

Si j’étais très riche j’organiserais une conquête de la terre des temps modernes. Il s’agira de découvrir les peuples du monde entier, de m’approprier leurs cultures, leurs croyances et leurs dialectes afin de mieux les comprendre.

Si j'étais très riche, je ferais...

Enfin, si j’étais très riche, je visiterais les monuments du monde entier qui me sont encore inconnus : le Grand Canyon en Arizona, les Pyramides d’Egypte en passant par les chutes d’eau du lac Victoria. J’irais découvrir le Fouta-Djalon en Guinée.

Je construirais les plus grands orphelinats du monde

L’une des choses que je déplore dans ce monde est la présence d’orphelins. Il y a de nombreux enfants dans les rues qui dorment à la belle étoile. La situation est encore plus criarde dans les pays ou sévissent guerre, famine, et maladies.

Si j’étais très riche, je construirais, dans chacun des cinq continents, des orphelinats afin que jamais plus aucun enfant ne dorme le ventre vide. Je recruterais des personnes dévouées qui ont la vocation et l’amour des enfants afin d’en prendre soin comme de leur progéniture. Je veillerais à ce qu’ils bénéficient d’une très bonne éducation, ce qui leur permettra de devenir de braves personnes à l’âge adulte.

Les enfants sont la lumière de ce monde et l’avenir de l’humanité. Alors, si j’en avais les moyens, je ferais en sorte de construire des enfants heureux et épanouis. C’est le seul gage d’un lendemain meilleur.

Je façonnerais la politique de mon pays

Les politiciens, de nos jours, ont tendance à n’agir que pour servir leurs propres intérêts, au détriment de leur peuple. Ils assouvissent leur soif malsaine du pouvoir sans se soucier si leur peuple est heureux ou satisfait de leurs mandats.

Alors, si j’étais très riche, j’utiliserais ma fortune pour épurer la physionomie politique de mon pays. Sans chercher à prendre le pouvoir, j’aiderais les personnes que j’estime aptes à gouverner.